Nouveau site eglise.catholique.fr

Nouveau visage et nouveau nom pour le site de l'Eglise catholique en France

Le site cef change de visage et de nom. A découvrir en avant-première sur www.eglise.catholique.fr. Sa vocation : apporter une information de référence sur l'Eglise catholique en France, témoigner de sa vitalité à travers les initiatives locales, faciliter la navigation entre les sites de l'Eglise catholique.



Actualités

A la une
 
Ecrivez-nous
les sites en .cef.fr
Ajoutez CEF à
   vos favoris
Ouvrez votre navigateur sur cef.fr
Plan du site
Mentions légales
Eglise Catholique
UADF © 1996-2006

 

Vous êtes ici : Accueil > Assemblées plénières > Mars 2007


105 évêques sont réunis à Lourdes, du 27 au 30 mars, en Assemblée plénière. La mission de l’enseignement catholique, catholiques et musulmans dans la France d’aujourd’hui, la solidarité en France et dans le monde... figurent parmi les thèmes de réflexion et d'échange de l'assemblée.

 



 

 

L’assemblée plénière vue par un nouvel évêque


Parmi les 105 évêques présents à Lourdes,
Mgr François Jacolin, évêque de Mende, figurait parmi les nouveaux venus, son ordination ayant eu lieu le 18 mars. A l'issue de sa première participation à une assemblée plénière, il partage ses impressions.


« Quand on arrive, on se sent un peu perdu et impressionné par cette foule d’évêques. On a du mal à imaginer que l’on en fait partie », avoue Mgr François Jacolin avec la simplicité qui le caractérise d’emblée.
Un étonnement facilement compréhensible : à peine 10 jours après son ordination épiscopale, le 18 mars à Mende, Mgr Jacolin se retrouvait parmi ses frères évêques pour l’Assemblée plénière.

A l’issue des quatre jours de travail passés à Lourdes, il partage ses premières impressions : l’émotion des temps de prière réunissant les évêques, la liberté des débats en assemblée « permettant à chacun d’être lui-même », la convivialité des échanges lors des repas, la simplicité et la spontanéité de l’accueil du « petit nouveau ».

« Les temps de célébration sont essentiels. C’est là que nous nous tournons vers le Christ parce que nous ne sommes là ni en notre nom, ni au nom d’un « club ». Notre projet à nous, c’est celui de Dieu », tient-il à préciser.

C’est tout naturellement qu’il lui a été demandé de présider la messe le dernier jour de l’assemblée. « C’était un peu un bizutage de prononcer l’homélie devant l’ensemble de mes pairs », sourit-il.

Des dossiers traités, il cite en premier lieu celui de l’enseignement catholique qui a une réalité forte dans son diocèse. « Avoir une vision d’ensemble sur l’enseignement catholique permet de mieux situer les choses », apprécie-t-il. Il évoque aussi la variété des dossiers abordés qui demande à tout nouveau venu un travail supplémentaire d’assimilation sur les sujets ouverts lors des précédentes assemblées.

De retour dans son diocèse il entend poursuivre sa découverte des hommes et des lieux, avant de revenir à Lourdes, dès la mi-avril, pour le pèlerinage diocésain.





 
Jeudi 29 mars 2007  

Avant la cloture de l’Assemblée plénière, le cardinal Jean-Pierre Ricard a rendu publique, au nom des évêques, une déclaration au sujet de la catastrophe humanitaire au Darfour.

"Notre engagement de chrétien pour la paix et la justice nous incite fermement à interroger nos dirigeants comme les candidats à l’élection présidentielle sur les actions menées et à mettre en œuvre, tant au plan diplomatique qu’au plan humanitaire. Il y va de notre pratique de la charité et de notre réponse à la question toujours d’actualité : « Qu’as-tu fait de ton frère ?" a-t-il notamment déclaré.

Les évêques ont poursuivi leur travail collégial sur deux dossiers : l’enseignement catholique et la solidarité.

Un temps, préparé par le conseil national de la solidarité et les organismes qui lui sont associés, a été consacré à un échange entre évêques sur la solidarité.

Les évêques ont rappelé à cette occasion que la solidarité était essentielle à la vie chrétienne.
Depuis les origines, la mission des communautés chrétiennes est triple : annoncer le Christ, le célébrer et, en son nom, servir les autres par la présence et le partage, particulièrement avec les exclus et les démunis.

Ils ont tenu à renouveler leur confiance et leur estime à l’égard de tous les bénévoles et techniciens qui donnent beaucoup d’eux-mêmes dans les organismes. Ils ont réfléchi sur les conditions nouvelles et complexes posées par l’aggravation de la précarité et l’évolution des pratiques de solidarité, comme la multiplicité des jumelages et des initiatives informelles.

Ils souhaitent enfin que, dans les mois qui viennent, soit approfondie à la lumière de l’encyclique de Benoît XVI « Dieu est amour », la manière dont les pratiques de solidarité peuvent se référer plus explicitement à sa source et à son but qui est la charité vécue par la Trinité.

Avant la fin anticipée de l'Assemblée, les évêques ont tenu à adresser un message à Benoît XVI, à l'occasion de son 80ème anniversaire :

Très Saint Père,
Les évêques de France, réunis en Assemblée plénière à Lourdes, vous adressent leurs vœux les plus chaleureux à l’occasion de votre quatre-vingtième anniversaire.
Ils vous redisent, en cette occasion, leur profonde communion spirituelle et ecclésiale en cette phase de l’évolution de notre monde où le message du Christ est confronté à de nouveaux et permanents défis. Ils vous assurent de leur prière.
Que la Vierge Marie, Notre-Dame de Lourdes, protège votre ministère de communion et le rende toujours plus fécond, au nom de l’Evangile et au service de la mission de l’Eglise universelle.

+ Cardinal Jean-Pierre Ricard
Archevêque de Bordeaux, Président de la Conférence des Evêques de France

A noter
En raison des funérailles de Mgr François Saint Macary, archevêque de Rennes, le 30 mars en sa cathédrale, l'Assemblée plénière, initialement prévue pour s’achever le vendredi 30 mars, a pris fin jeudi 29 mars en fin de journée.

 
Mercredi 28 mars 2007  


2ème journée de travail pour les évêques réunis à Lourdes avec, notamment au programme de la matinée un point sur le groupe de travail "Catholiques et musulmans dans la France d'aujourd'hui".
« Les évêques nous ont fait part de leur intérêt sur ce sujet. Nous voulons tenir compte du fait que les musulmans s’intègrent tous les jours davantage à la société française, notamment à travers l’accès à la citoyenneté française. Cela nous appelle à un devoir de dialogue pour construire un pays toujours plus habitable », a souligné à l’issue des échanges Mgr Dubost qui préside le groupe. Le groupe de travail est donc appelé, dans les mois qui viennent, à se pencher sur les modalités de ce dialogue. RDV est donné en novembre prochain pour une présentation de ce travail aux évêques.

L’Eucharistie était présidée par Mgr Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes qui avait choisi la prière eucharistique pour la réconciliation (N°1). Il a rappelé en préambule l’importance que revêt la réconciliation en ce temps de carême et tout particulièrement à Lourdes, alors que la vierge a ici même appelé Bernadette à prier pour les pécheurs. Le thème pastoral de l’année 2007 choisi par Lourdes pour préparer le Jubilé 2008 (commémorant le 150ème anniversaire des apparitions) est ainsi celui de la réconciliation.
L’après-midi le travail de l’assemblée a notamment porté sur le sujet de la solidarité. Un an après la parution de Deus Caritas, les évêques ont souhaité entamer une réflexion sur les enjeux et les défis de la solidarité en France et dans le monde.

 

Photo sanctuaires Notre-Dame de Lourdes/EURL Basilique du Rosaire/Pierre Vincent
Photo sanctuaires Notre-Dame de Lourdes/EURL Basilique du Rosaire/Pierre Vincent
Photo sanctuaires Notre-Dame de Lourdes/EURL Basilique du Rosaire/Pierre Vincent
Photo sanctuaires Notre-Dame de Lourdes/EURL Basilique du Rosaire/Pierre Vincent


 
Mardi 27 mars 2007  

Ouverture de l'assemblée : L'Assemblée plénière des évêques de France s'est ouverte ce matin, à Lourdes, après un temps de prière devant la grotte.

A l'ouverture, le cardinal Ricard a rappelé quelques convictions fondamentales à l'approche des élections.
Un sujet abordé, dès le mois d'octobre 2006, par les évêques qui avaient souhaité favoriser la réflexion et le débat sur les enjeux des élections, à travers la publication du texte "Qu'as-tu fait de ton frère" et du document episcopat "Perspectives pour une société plus juste". De nombreuses initiatives sont nées, dans les diocèses, pour travailler ces textes et réfléchir sur les enjeux électoraux.
Le cardinal Ricard a tenu à compléter et à "actualiser" ces éléments, tout en veillant à respecter la liberté de conscience et de vote de chacun.
"Soyons clairs. Nous n’avons pas à dire pour quel candidat voter. Il n’appartient pas à la compétence des évêques de donner des consignes de vote ! Chacun vote selon sa conscience. Mais cette conscience doit être éclairée par une réflexion et un discernement préalables" a-t-il souligné à cette occasion.

L'enseignement de l'Eglise, qui offre d'utiles critères de réflexion, peut aider à ce discernement. Le cardinal Ricard a ainsi évoqué certains points de réflexion importants pour aujourd'hui. "Dans une société qui a besoin de repères, nous avons voulu faire entendre notre oui et rappeler nos convictions", a-t-il précisé lors d'une intervention à la presse.

Oui à "la famille fondée sur le mariage d’un homme et d’une femme",
Oui à "tout ce qui est fait pour accompagner les personnes en fin de vie",
Oui à "tout ce qui conduit à un plus grand partage du travail et des richesses",
Oui à "un accueil des immigrés, généreux, responsable et respectueux des droits de l'homme" (...) "Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il n’y a pas aussi des limites à cette capacité d’accueil dans notre pays".

Répondant aux questions des journalistes en début d'après-midi, il a invité les catholiques à envisager l'ensemble de ces critères. Il ne s'agit pas de choisir l'un ou l'autre de ces critères. "L'enjeu est véritablement d'avoir une vision globale de l'homme" a-t-il conclu.

Retrouvez le texte d'ouverture
Téléchargez le document
Retrouvez l'interview audio du cardinal Ricard sur Radio Vatican

Les évêques ont ensuite concélébré l'Eucharistie
et prié tout spécialement pour Mgr François Saint Macary, archevêque de Rennes, décédé la veille de l'ouverture de l'Assemblée. L'Assemblée se terminera jeudi soir afin de permettre aux évêques d'être présents aux funérailles de leur frère-évêque.

Assemblée et groupes de travail : Les évêques se sont retrouvés pour un point d'étape sur l'enseignement catholique, en assemblée plénière le matin et en carrefours l'après-midi.
Créé lors de l'Assemblée plénière de novembre 2005, un groupe de travail dédié s'est penché sur la définition du « caractère propre » des établissements catholiques d’enseignement. Concilier une ouverture à tous, inspirée par une conception de l’homme qui a sa source dans l’Evangile, et une proposition explicite de la foi chrétienne et de la vie ecclésiale... tel est l'enjeu principal de ce travail. Les évêques sont invités, lors de l'Assemblée, à réfléchir et échanger à partir des propositions du groupe présidé par Mgr Aumonier, évêque de Versailles.


Lundi 26 mars 2007  

Annonce de l'Assemblée plénière

La Conférence des évêques de France tient sa 44e Assemblée plénière du mardi 27 au vendredi 30 mars à Lourdes (Hautes- Pyrénées). Le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux et président de la Conférence des évêques de France, ouvrira et présidera les débats.

Au cours de cette Assemblée, les évêques poursuivront leur réflexion et leurs échanges sur les thèmes des groupes de travail mis en place en novembre 2005, notamment sur « La mission de l’enseignement catholique dans l’Eglise et dans la société ».

Le début des travaux portant sur « Catholiques et musulmans dans la France d’aujourd’hui » sera présenté aux évêques par Mgr Michel Dubost, évêque d’Evry et président du groupe de travail mis en place sur ce sujet en novembre dernier.
Par ailleurs, un an après la parution de l’encyclique Deus caritas est, les évêques ont souhaité entamer, au cours de cette Assemblée, une réflexion sur les enjeux et les défis de la solidarité en France et dans le monde.

Cette Assemblée, la première de l’année 2007, rassemblera 105 évêques en activité.

Expression du fonctionnement collégial de l'Église, la Conférence des évêques de France est l’instance permanente de coordination et de collaboration des évêques, au service de l’Église catholique en France.

Depuis 2004, suite à la réorganisation des instances épiscopales dans le but de favoriser le travail en commun des évêques, l'Assemblée se tient deux fois par an.

Téléchargez le communiqué

 
 







Rubriques principales du nouveau site eglise.catholique.fr :